The Dark Eye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Dark Eye

Message par Grimnebulin le Mer 6 Oct - 18:00

Un jeu dont l'action se résume à quelques clics aux bons endroits. Mais ce n'est pas ce qui fait l'intérêt du jeu. L'intérêt est de plonger dans l'univers angoissant des nouvelles les plus macabres d'Edgar Allan Poe. L'ambiance est glauque, oppressante voir hallucinogène. D'ailleurs l'histoire ne démarra qu'après inhalation d'un produit toxique.
Ces hallucinations ou rêves, vont nous faire revivre ces histoires macabres en adoptant tour à tour le point de vue de la victime et du meurtrier.
Petite note aussi sur les choix esthétiques concernant la représentation des personnages qui contribuent à renforcer le sentiment d'étrangeté que dégage le jeu.
avatar
Grimnebulin
Souffle elfique
Souffle elfique

Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Nouvelle-Crobuzon
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Grimnebulin le Mer 6 Oct - 18:06

avatar
Grimnebulin
Souffle elfique
Souffle elfique

Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Nouvelle-Crobuzon
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Caesonia le Mer 6 Oct - 18:16

(tu triches on avait dit qu'on ne mettait pas nos photos !!!! - oui, je sais, elle est facile celle-là...la fatigue sans doute...)

Bon, je suppose qu'il n'y a pas de lien constructif nous permettant d'en voir plus ?
avatar
Caesonia
Soupir spectral
Soupir spectral

Nombre de messages : 44
Age : 44
Date d'inscription : 15/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Grimnebulin le Mer 6 Oct - 18:18

avatar
Grimnebulin
Souffle elfique
Souffle elfique

Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Nouvelle-Crobuzon
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Gulmuz Korsakov le Mer 6 Oct - 18:36



Tout d’abord, la base scénaristique. Vous incarnez un personnage, accueilli par sa famille dans le manoir, qui va incarner d’autres personnages. Ce personnage a un visage presque vide. Il n’y a qu’à voir son reflet dans la mare au début, ou dans les objets qui vont vous permettre de passer à un autre personnage. Ainsi, ce personnage, ce ne sera pas n’importe qui, ce sera VOUS. L’immersion est un point important dans The Dark Eye, sinon LE point le plus important du jeu. C’est pourquoi je vous conseille de jouer dans de bonnes conditions : dans une salle sombre, aucune nuisance sonore, et en état de vous plonger dans le jeu. Ce personnage n’a aucune caractéristique, aucune particularité, aucun caractère, à l’opposé des autres personnages. Cette façon de nous immerger dans l’histoire n’est pas sans rappeler Tintin de Hergé, sauf que The Dark Eye, c’est glauque.

Le manoir du personnage principal est délabré, triste, et absurde à la fois. Les murs sont recouverts de ce qui semble être un vieux papier peint, mais il semble en y regardant de plus près qu’il s’agit d’écriture (de Poe ?). L’humidité règne dans ce manoir, où tout semble pourrir peu à peu. On se croirait en plein déménagement, avec ce manoir presque vide de meubles, mais il n’est pas question de çà. Remarquez à quel point ce manoir semble étrange. Cette pièce par exemple, où un des côtés dépourvu de mur, aboutit au ciel (!). Remarquez aussi certains objets, qui ne se trouvent apparemment pas à leur place, où bien certaines pièces, dont on ne comprend pas bien leur utilité. Et que devrais je dire de votre famille (votre oncle et votre cousine en fait) ? Votre cousine semble cacher une tristesse, alors que votre oncle affiche une mélancolie. Il n’y a guère que l’amant de votre cousine pour vous accompagner dans votre histoire, même si apparemment, ce sera plutôt à vous de l’accompagner. Pour sortir de ce manoir, il n’y a qu’une solution : faire avancer l’histoire. Pour ce, vous allez devoir vivre plusieurs histoires, à travers différents personnages, en ayant pris le soin de prendre le dissolvant qui vous permettra de plonger en transe. Vous évoluez donc dans la Phrénologie, qui consiste à déterminer la philosophie d’une personne selon la forme de son crâne. Cette Phrénologie était chère à Edgar Allan Poe. Il sera effectivement question de vivre différents personnages et avec ça, vivre différents physiques, vivre différents esprits, vivre différentes façons de voir les choses. D’ailleurs, vous constaterez dans l’image de la tête humaine qui s’affiche lorsque vous débutez une partie, par laquelle vous pourrez revivre les différentes histoires, que l’histoire du personnage principal, c’est l’œil, les autres, c’est le cerveau. Je commence à comprendre, l’univers du personnage principal, ce n’est que le concept, les bases, le papier sur lequel l’histoire s’écrit.

Il y aura donc différentes histoires : trois histoires que vous vivrez + deux qui vous seront racontées + l’histoire du personnage principal. Celle du personnage principal, je vous ai déjà tout dit, elle évoluera tant que vous accomplirez une des histoires. Les histoires racontées seront en fait de longues cinématiques. Ce ne sont pas ces passages qu’on retiendra du jeu. Les trois histoires que vous vivrez, c’est le truc fort du jeu. Chacune se vivra de deux manières différentes, car vous les vivrez à travers deux personnages différents à chaque fois. Ces deux personnages suivront ce schéma : une victime et le tueur. Vous vivrez donc l’histoire à travers la victime, innocente, ou naïve, mais paniquée lorsqu’elle se fera tuer ; mais vous vivrez aussi le tueur, froid, ou fou, sans pitié, qui tuera sa victime sans trop se rendre compte de ce qu’il fait. Ces histoires seront un véritable voyage. Un univers différent à chaque fois, de même pour l’époque, mais surtout, les personnages que vous vivrez. Lorsque vous incarnez un personnage, vous le vivez, vous entendez ses pensées, vous ferez ses gestes, vous aurez SES sentiments.

Cette manière de raconter une histoire à travers deux personnages est ahurissante. Si cette méthode peut s’avérer amusante pour un film ou un livre, elle prend carrément toute son ampleur dans un jeu vidéo, à tel point qu’il en devient étonnant que cette idée n’est pas été tellement reprise. En se basant sur l’œuvre de Edgar Allan Poe, les créateurs ne s’y sont pas trompés, l’esprit des recueils y est parfaitement rendu, poussant la qualité jusqu’à dépasser le maître. Si The Dark Eye pouvait faire partie de l’œuvre de Edgar Allan Poe, nul doute qu’elle en serait une œuvre majeure.

Mais je garde le meilleur pour la fin : l’univers. Ainsi, les personnages sont des marionnettes, caricaturales, non pas modélisées en 3D, mais entièrement faites, puis retranscrites dans le jeu, en les ayant filmées ou prises en photos. Si cette idée peut paraître étrange, elle révèle toute sa force grâce aux personnages, qui sont tous caricaturaux, qui sont tous de vrais marionnettes. Même leurs gestes sont caricaturaux, tout comme leurs dialogues. Et pourtant, on pourrait croire qu’un dialogue caricatural serait grotesque, mais il révèle en fait tout son coté humain de cette manière. A l’excellente qualité du doublage donc, de confirmer ce fait. L’immersion dans cet univers en devient forte. Le jeu ne fait cependant pas dans la surenchère, ainsi, il n’y a pas de violence « picturale ». De la violence morale, mais pas de sang, de corps mutilés, de gore. C’est une violence en parfait accord avec l’univers imposé. Le jeu n’est pas malsain, mais met mal à l’aise.

Je crois qu’on peut dire, que The Dark Eye explore une voie du jeu vidéo qui n’a jamais été exploitée, et qui ne l’est pas non plus aujourd’hui. The Dark Eye en devient ainsi un jeu très particulier dans l’univers du jeu vidéo, si bien que je vous conseille d’y jouer, ne serait ce que pour constater le potentiel scénaristique que peuvent avoir les jeux vidéo.











avatar
Gulmuz Korsakov
Soupir spectral
Soupir spectral

Nombre de messages : 40
Age : 68
Localisation : Poulailler Quatre
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/pieyrewittmann

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Gulmuz Korsakov le Mer 6 Oct - 18:38

Un jeu absolument fantastique, les personnages sont de vraies marionnettes qui ont été filmées en mouvement

les décors, un mélange de 3D et de textures "scannées", comme du vieux papier par exemple

les musiques et l'ambiance sonore sont prenantes et vraiment malsaines ... de mêmes que certains effets visuels, puisqu'on est victime d'hallucinations à certains moments ... The Dark eye ou l'expérience de la folie !

Ajoutez à ça quelques interludes poétiques (et même la lecture complète, pendant le jeu, du Masque de la mort rouge) et une fin sombrissime ...
avatar
Gulmuz Korsakov
Soupir spectral
Soupir spectral

Nombre de messages : 40
Age : 68
Localisation : Poulailler Quatre
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/pieyrewittmann

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Gulmuz Korsakov le Mer 6 Oct - 18:45

A noter :

http://www.downs-art.com/

le site de l'illustrateur d'une partie du jeu
avatar
Gulmuz Korsakov
Soupir spectral
Soupir spectral

Nombre de messages : 40
Age : 68
Localisation : Poulailler Quatre
Date d'inscription : 09/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/pieyrewittmann

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Grimnebulin le Mer 6 Oct - 18:45

Merci pour ce commentaire Gulmuz. J'avais oublié le concept de phrénologie, ça me donne envie de refaire le jeu pour le coup, avec un nouvel outil d'analyse en plus.
Edgar Poe est un de mes auteurs favoris, mais je ne l'ai plus lu depuis le lycée, faut que je m'y remette un peu avant de replonger dans The Dark Eye.
avatar
Grimnebulin
Souffle elfique
Souffle elfique

Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Nouvelle-Crobuzon
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Grimnebulin le Mer 6 Oct - 18:54

The Dark Eye en devient ainsi un jeu très particulier dans l’univers du jeu vidéo, si bien que je vous conseille d’y jouer, ne serait ce que pour constater le potentiel scénaristique que peuvent avoir les jeux vidéo.

C'est vrai qu'à l'heure actuelle la tendance est plutôt inverse. De gros moyens graphiques et un vide scénaristique abyssal.
avatar
Grimnebulin
Souffle elfique
Souffle elfique

Nombre de messages : 58
Age : 36
Localisation : Nouvelle-Crobuzon
Date d'inscription : 07/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Dark Eye

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum